PORTRAITS

O’Erine, des céramiques poétiques inspirées de la nature et la mer

Je m’appelle Arye Guery et je suis céramiste.

Mon père, passionné par la terre, m’a transmis ce virus très tôt durant mon enfance.
J’ai commencé la terre à l’âge de 4 ans en fabriquant des nids, des œufs et des oiseaux de manière compulsive, et je me suis jamais arrêtée depuis. (il y a 30 ans maintenant!).

C’est donc tout naturellement qu’après la 3ème j’ai intégré le “Lycée de la Céramique” de Longchamp (21).
A l’obtention de mon diplôme je suis partie au Japon, où j’ai effectué un stage chez un vieux potier à Nihama. A la suite de ce stage, j’ai exposé mon travail avec ma sœur, artiste elle aussi, dans une galerie à Tokyo: “Design Festa Gallery”.
Puis après une année aux beaux arts j’ai été acceptée à l’École supérieure d’arts appliqués Duperré (Paris) en Diplôme des métiers d’arts céramiques. (DMA). Ensuite j’ai passé une année aux ateliers de Paris où j’ai obtenu une licence en création d’entreprise dans les métiers d’arts, le tout en alternance chez la céramiste Geneviève Chevallier.

Je vis et travaille actuellement dans la proche banlieue Parisienne à Romainville.
J’ai créé mon entreprise en 2014 sous le nom de marque O’Erine et je suis Artisan d’Art.

Mon travail est sensible et poétique, souvent inspiré par la nature et la mer.

Je crée beaucoup de céramiques bleues, mais aussi toute une gamme de couleurs douces et pastels.

Je fabrique des objets poétiques en céramique, des pièces uniques et de petites séries principalement des objets en porcelaine émaillée.

J’ai, dans mon travail, un côté artiste qui teste et improvise à l’instinct pour découvrir de nouvelles méthodes de fabrication. Et j’ai du mal à noter scrupuleusement chaque recette avec discipline sur un cahier, j’aime faire les choses dans l’instant et expérimenter.

Je n’ai pas une approche industrielle de mon métier mais une approche sensible, instinctive et très libre qui laisse une grande place à l’imprévu du feu.

Cette manière de travailler est déterminante sur l’aspect même des objets que je créé. C’est ce qui leur donne leur mystère, leur sensibilité, cette magie au caractère énigmatique, au caractère unique que l’on ne retrouvera pas dans un objet industriel.

J’aime la connexion permanente qui existe entre la céramique et le dialogue de l’émotion à travers le toucher.

Dans mon travail je pars toujours de ma propre sensibilité pour toucher celle des autres.

Je propose des bols, des coupelles, des portes savons, des vases, des assiettes à gâteaux, des coupes à fruits, des dessous de verres, des tasses, des plats à tapas, des objets de décorations…en porcelaine ou en grès.

SUIVEZ-LA SUR LES RÉSEAUX !

https://oerine.com

http://www.facebook.com/oerine/

https://www.instagram.com/o.erine/

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code